Lundi 30 novembre
Quel bilan pour le marché du meuble en 2020 ?

Les chiffres de 2020 publiés par l’Institut d'études spécialisé sur le marché du meuble et de la décoration (IPEA) ce 9 mars offrent un regard optimiste sur le secteur. La vente de meubles n’a connu en effet une baisse que de 4,8% sur l’année 2020. La situation sanitaire et ses conséquences ont replacé l’habitat au centre des préoccupations des ménages. Malgré deux confinements ainsi que des phénomènes de rupture des stocks et de la chaîne logistique, des matières premières et des industriels en peine de production et donc de livraison qui ont vu les enseignes fermer leurs portes, le secteur est parvenu à limiter les pertes. De surcroît, certains secteurs, comme le jardin, ont connu une hausse, favorisée par un engouement de prendre soin de son extérieur. 

 

Un choix de mobilier plus haut de gamme 

Les périodes de confinement, qui ont contraint les français à passer plus de temps chez eux, ont remis en question leurs besoins en termes de confort d’ameublement. Ainsi, les enseignes de l’ameublement milieu–haut de gamme et les spécialistes profitent de la volonté des ménages de mieux s’équiper, ce qui se traduit par des gains de parts de marché de respectivement 0,4 et 0,9 point. Le prix n’est ainsi plus systématiquement une préoccupation fondamentale des ménages qui cherchent avant tout un produit plus confortable que celui déjà en leur possession . Ces circuits baissent uniquement de 3,2% en 2020 en valeur sur l’exercice mais sont parvenus à enregistrer des croissances à deux chiffres sur ses deux marchés majeurs que sont le meublant et les sièges rembourrés entre les deux périodes de confinement. 

 

Profiter d’un extérieur aménagé 

Pour ceux qui ont la chance de pouvoir bénéficier d’un extérieur - balcon, terrasse ou encore jardin - en profiter à défaut d’être à l’extérieur de chez soi lors des confinements a poussé les consommateurs à aménager cet espace extérieur. Ainsi, le secteur des meubles de jardin est le seul à connaître une hausse sur l’année 2020. Et pas des moindres, avec une augmentation des ventes de 4,2%, ce qui lui permet de passer la barre des 550 millions d’euros de mobilier vendus. Dès le début du premier confinement, les ménages ont donc investi sur ces produits. Certains acteurs de la vente en ligne ont ainsi multiplié leur chiffre d’affaires par plus de deux au cours du mois d’avril. De surcroît, contrairement à d’autres produits, le meuble de jardin n’a pas connu de problématiques de stocks, ces derniers ayant été constitués juste avant le confinement. 

 

Retrouver du confort chez soi 

En passant du temps chez eux, les français ont davantage réalisé l’importance d’y être bien. Profiter d’un intérieur confortable et agréable, en remettant notamment le canapé au centre des besoins de son intérieur. Ainsi, les spécialistes du salon ont enregistré de bons résultats depuis la fin du premier confinement. Comme l’explique le bilan d’IPEA, “comme tous les ans également, le marché aura été un marché à deux vitesses avec de meilleures performances tout au long de l’année des canapés et fauteuils et des résultats plus en retrait de la banquette à laquelle les consommateurs préfèrent maintenant le canapé convertible.” Tout en notant certaines problématiques de stocks rencontrées par certaines enseignes, ce produit étant encore massivement importé. 

 

Le e-commerce se fait une place de choix 

La digitalisation du secteur s’est accélérée avec la fermeture des enseignes, puis la réticence, au départ, de retourner à nouveau en magasin. Les ventes en ligne ont ainsi progressé de plus de 25% en 2020. La literie fait partie de ce marché avec une progression des ventes de 4,8 %. “Les matelas et sommiers étaient déjà parmi les premiers produits meubles vendus en ligne avant les confinements et, pour de nombreux consommateurs, cela n’a pas été un obstacle de ne pas pouvoir se rendre en magasin pour renouveler leur literie” précise l’étude d’IPEA. “Le repère de marque compense le fait d’essayer le produit, tout comme les petits prix pratiqués et souvent barrés proposés en ligne” poursuit l’étude.

 

La digitalisation est en effet l’objectif pour 2021, pour maintenir le lien avec une clientèle de plus en plus portée par ce modèle d’achat. Le digital doit en effet être un levier pour accompagner le consommateur de son projet à sa concrétisation, grâce aux nombreux outils qu’offre le numérique, et qui ont été mis en lumière en 2020.

À lire aussi …
Entretien avec Patrick Prigent, président de la FNAEM (Fédération du Négoce de l’Ameublement et de l'Équipement de la Maison)
Mardi 09 mars
[RE]TROUVAILLES 2021 : Une nouvelle édition d’ESPRITMEUBLE !
Mardi 09 mars
3 tendances déco pour 2021 !
Mardi 09 mars

2021 offre son lot de tendances colorées, douces et agréables, pour se concocter un intérieur harmonieux. Que nos journées soient organisées chez nous en télétravail, ou qu’il ressemble à un havre de paix où y passer ses week-ends, une chose est sûre, il est essentiel de s’y sentir bien. 



 



L'indémodable velours



Matière phare du XVe siècle, le velours a réussi son pari de traverser les siècles avec brio. Inventé au Moyen-Âge dans la région du Cachemire en Inde, il connaît ensuite un vif succès en Europe. Depuis, il est parvenu à s’intégrer dans les pièces à vivre, comme au cœur des chambres à coucher. Et en 2021, il s’impose à nouveau, grâce à son tissu haut de gamme à intégrer par touches à sa déco, ou sur des pièces phares comme les canapés et fauteuils. 



 



Le terrazzo et ses couleurs minérales



Au départ, le terrazzo est un matériau de sol composé de plusieurs fragments polis de pierres naturelles, de marbre coloré et de ciment. Il trouve son origine à l’Antiquité, et porte le nom d’un commune italienne de la province de Vérone. Il est également parvenu à traverser les âges, après un franc succès dans les années 20 puis au début des années 90. Aujourd’hui, ce matériau prisé se décline en objets de design comme en touches à parsemer chez soi. 



 



Des meubles avec des courbes pour adoucir son intérieur 



Ce n’est plus un secret, fauteuils et canapés sont les pièces maîtresses d’une pièce à vivre. En 2021, le “Squircle” - mot anglais issu de la combinaison de « square » (carré) et « circle » (rond) - et ses formes arrondies s’impose comme une évidence. Pas seulement à travers ses douces assises, car le “Squircle” peut se décliner à travers étagères, miroirs, tables ou chaises. Le mot d’ordre, vous l’aurez compris, des courbes pour harmoniser son intérieur. 

En 2020, le secteur de la literie tire son épingle du jeu
Mercredi 07 avril