Jeudi 20 mai
L’institut de la Maison dévoile les données de marché du secteur du rembourré

 

L’IPEA (Institut d'études spécialisé sur le marché du meuble et de la décoration) poursuit son bilan du secteur de l’ameublement. Cette fois, c’est au tour du marché du rembourré d’être passé au crible. Tout comme la literie, celui-ci parvient à maintenir son activité. En effet, les ventes de canapés, fauteuils et banquettes sont le troisième poste de consommation des ménages en ameublement, et représentent 17,4% des ventes totales de mobilier en 2020.

 

Un marché en progression

Comme le présente l’étude d’IPEA, les ventes de canapés, fauteuils et banquettes ont connu une baisse d’activité de 5,3% l’an dernier à comparer à une baisse globale de 4,8%. Pourtant, le premier trimestre de 2021 montre de très bonnes performances pour les ventes de canapés et de fauteuils. Seule la banquette reste sur des résultats moindres, comme en 2020. 

Mieux, les intentions d’achats mises en lumière par IPEA dans des enquêtes consommateurs en décembre dernier appuient le fait que 17,5% des foyers français comptent acheter des canapés, 8,9% des fauteuils et seulement 2,6% des banquettes en 2021. L’étude le précise, “entre intentions et achats, il y a bien sûr des consommateurs qui ne passeront pas à l’acte mais le taux d’intentions reste élevé pour les canapés.” Ainsi, conclut l’étude, “l’IPEA table sur une croissance des ventes de rembourrés de 5,5% pour 2021  (5,2% pour l’ensemble du meuble).” 

Parmi ces ventes, les multispécialistes représentent près d’un quart en valeur, devant les spécialistes qui regagnent du terrain depuis trois ans alors que la grande distribution d’ameublement  s’octroie près de la moitié des achats des Français. L’étude explicite de surcroît que l’année 2020 “a plus largement profité aux pure-players qui sont les seuls à afficher un résultat positif tandis que les spécialistes présentent un bilan presque stable.” Les multi spécialistes ont tiré leur épingle du jeu sur l’ensemble du marché car contrairement à d’autres secteurs comme la literie, pour celui du rembourré, les plus mauvais scores ont été réalisés par la grande distribution ameublement. 

 

Des objectifs à atteindre

Plusieurs challenges restent à relever afin de séduire davantage de consommateurs. En effet, dans l’étude menée par l’Institut de la Maison –IPEA pour Sofinco Partners la part de consommateurs du secteur est seulement de 46%, entre 50 et 64 ans, une part de marché encore insuffisante. “Ce phénomène s’explique en grande partie par la prise de parts de marché de la grande distribution ameublement ces dix dernières années et la montée en puissance du e-commerce.

Toujours côté spécialistes, le budget moyen d’achat de rembourrés s’établit à 2.021 euros en 2020 avec une prime lors d’un achat à crédit puisque ce budget moyen monte à 2.455 euros” conclut l’étude. 

À lire aussi …
Entretien avec Pierrick CAHOUR, président de Cuisinov
Mercredi 10 novembre
Entretien avec Fabrizio MARCUZ, AERRE ITALIA
Mardi 09 novembre
Entretien avec Marion SEVENO et Laurent PETARD, dirigeants du GRAM
Mercredi 03 novembre
Entretien avec Christophe GAZEL, Directeur de l’IPEA
Jeudi 28 octobre