Mardi 01 juin
Entretien avec Antoine GUER, Sales Account Manager 2020

 Éditeur de logiciels de design d’intérieur en ligne et de solutions desktop, 2020 existe depuis 1985. Ses logiciels se retrouvent chez des cuisinistes, décorateurs d’intérieur, mais aussi sur les sites de ses clients retailers. La grande singularité de 2020 est de traverser toute la chaîne de bout en bout à la fois sur le web, en outils points de vente, et en outils manufacturiers. Aujourd'hui, l’entreprise compte près 950 personnes à travers le monde, ses logiciels sont traduits dans 24 langues, pour un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars. “La force de 2020 est d’avoir non seulement la technologie, le savoir sur l’industrie du meuble et de la cuisine, mais aussi de pouvoir faciliter le voyage du consommateur et lui donner du plaisir” explique Antoine Guer. Entretien avec l’un des partenaires de l’édition 2021 d’ESPRITCUISINE. 

 

Quelles sont vos actualités sur ce début d’année ?

Nous venons de remporter de gros marchés dont le 3e “Do It Yourself” en France avec Bricorama qui vient de suivre 2020 technologies. Nous avons aussi eu quelques gros succès, avec de grands manufacturiers tels que Roca dans la salle de bains qui ont aussi fait le choix de 2020. Au-delà de ça, l’actualité majeure c’est vraiment la prise de conscience de notre entreprise sur la transformation digitale : de plus en plus, nous changeons nous-mêmes, nous embarquons des gens avec nous qui ont des profils orientés clients, des customers success managers qui ont en charge de satisfaire les grands manufacturiers et détaillants. Depuis maintenant 2 ans, nous vendons une plateforme cloud pour être en capacité de faire voyager la donnée sur le cloud afin d’alimenter toutes les solutions de 2020 technologies avec une seule source de données. 

Nous venons également de re-signer Roche Bobois pour les trois prochaines années. 

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans ce nouveau concept de salon ESPRITCUISINE qui réunit tous les métiers de l’ameublement et où vous exposerez fin novembre 2021 ?

ESPRITCUISINE nous correspond tout à fait. Ne pas avoir des stands alignés pour que chaque exposant tente de montrer sa meilleure offre, mais au contraire de raisonner consommateur, détaillant, manufacturier, mettre tout ce petit monde ensemble, pour proposer le meilleur. Si on veut amener de la valeur, il faut discuter ensemble et regarder comment apprécier cette valeur. Grâce aux solutions comme les nôtres, et dans le parcours client actuel, nous souhaitons leur permettre de s’inspirer avec des solutions comme les nôtres. 

Il y a des années lumière entre ESPRITCUISINE et les autres salons. La première, c’est les grandes allées, un Salon où l’on respire. De plus en plus, la tendance n’est plus simplement la cuisine mais tout l’intérieur de la maison. Ca correspond plus à la nouvelle demande des clients d’auto décoration, les gens ont envie d’être embarqués dans leur projet, de venir sur le salon pour discuter sur la valeur ajoutée qu’on amène au consommateur et la façon dont on peut l'adresser différemment. Tout ce que 2020 cherche à faire pour satisfaire le consommateur, on le retrouve dans ESPRITMEUBLE, ESPRITCUISINE. Démystifier la vente, rendre tout gratuit tout au long du salon, pour se concentrer sur les échanges, passer du temps à regarder la valeur que l’on peut s’apporter. Le fait que ce soit à Paris, Porte de Versailles, a toujours attiré plus de monde que Villepinte. Ce n’est pas un format fermé, mais un format ouvert, il y a des nouveautés, les organisateurs essaient d’innover, de proposer des choses pour qu’à chaque fois, on s’améliore. 

 

Quels sont vos objectifs de développement de business additionnel sur ESPRITCUISINE, que ce soit avec vos clients spécialistes cuisine, les magasins de meubles ou les architectes et décorateurs d’intérieur, les promoteurs ou le monde de l’hôtellerie ?

On ne travaille pas avec les particuliers, mais pour eux. En tant qu'éditeur de logiciels, nous tendons à influencer les manufacturiers et les détaillants qui viennent pour leur dire qu’on doit faire une offre différente en phase avec le salon. Nous allons notamment proposer en avant-première un corner de cuisine avec un manufacturier et un détaillant qui embarque cette intelligence qu’on appelle “cross canal” et digital. Nous voulons innover, dans un contexte où l’on apprend tous les uns des autres pour avoir une offre optimisée qui continue à embarquer, à faire rêver nos clients. Etre pilote, et montrer les concepts que l’on peut développer pour les consommateurs. 

À lire aussi …
Entretien avec Pierrick CAHOUR, président de Cuisinov
Mercredi 10 novembre
Entretien avec Fabrizio MARCUZ, AERRE ITALIA
Mardi 09 novembre
Entretien avec Marion SEVENO et Laurent PETARD, dirigeants du GRAM
Mercredi 03 novembre
Entretien avec Christophe GAZEL, Directeur de l’IPEA
Jeudi 28 octobre