Mardi 15 juin
Entretien avec Nicolas Courouau, directeur de Suberville & Codep enseigne du Groupe SISCA, propriétaire de la marque spécialisé en meuble de cuisine HARPEGE

Créée en 1932 à Toulouse, Suberville a été rachetée il y a 25 ans par le groupe SISCA, basé à Séméac (65). Suberville est une enseigne commerciale de SISCA, groupe familial, 65 ans d’expérience dans les métiers de la distribution, et dans tout le secteur du second oeuvre, qui touche de près ou de loin au matériel sanitaire, électrique, électroménager, chauffage, piscine, cuisine et la salle de bain. Codep quant à elle, existe depuis 1937, et a évolué au fil du temps. Au départ petit acteur local, Codep est devenu aujourd’hui un distributeur d’ordre régional. Le regroupement avec Sisca permet aujourd’hui au groupe d’avoir une couverture quasi nationale des métiers de la cuisine et de l'électroménager. SISCA au travers de sa licence de marque HARPEGE exposera pour la première fois cette année à ESPRITCUISINE.

 

Dans ce contexte d’activité soutenue, parlez-nous de votre marque et de ses actualités ?

Nous faisons partie de ces secteurs d’activité privilégiés, avec une dynamique plutôt soutenue, ce qui est appréciable dans la conjoncture dans laquelle on évolue.

Dans l’univers de la cuisine, on voit que le sujet devient de plus en plus global avec une véritable appétence du consommateur à établir des projets qui dépassent les murs de la cuisine : on arrive dans la buanderie, dans le living, dans l’aménagement d’intérieur quel qu'il soit.

En ce début d’année nous avons quatre axes de déploiement. Tout d’abord un axe interne : nous continuons de nous déployer, avec l’ouverture d’une agence à Mâcon (71) sous l’enseigne CODEP qui viendra compléter notre maillage sur ce secteur, avec un show-room cuisine qui va nous servir à présenter nos produits, notre concept dans la Région et former nos adhérents. Une vitrine de notre savoir-faire. En parallèle nous menons aussi à grande allure une transition digitale, poussés par la pandémie. Nous avons compris et découvert l’intérêt de cette transition qui nous permet d’améliorer notre gestion, nos services, au quotidien, à la fois pour nos collaborateurs et pour nos adhérents. Nous avons évolué aussi aujourd’hui sur notre façon de communiquer, construire, échanger et avons appris avec de nouveaux outils, de nouvelles façons d’être interactifs, d’être plus réactifs en présentiel et distanciel.

Le déploiement de notre licence de marque a été également enrichie, avec l’arrivée de six nouveaux magasins indépendants qui nous rejoignent, et nous permettront d’atteindre notre objectif complétant notre contingent d’adhérents actuels.

Enfin, nous déployons une batterie de services, pour nos adhérents. Nous sommes conscients que nous travaillons la plupart du temps avec des TPE/PME, dont les chefs d’entreprise occupent de multiples facettes. Cette batterie de services est orientée pour leurs simplifier le quotidien, sur un format de boîte à outils qui part de la création du point de vente ou shop in the shop pour les magasins de meubles et ménagiste. En passant par tous les services, du marketing au technique, métrage, regroupement de l’ensemble de la contremarque, livraison, pose, dépose, gestion du SAV…

 

2021 est déjà bien lancée, quels seront vos relais prioritaires de croissance en 2022 ?

Jusque-là, on utilisait un vieil adage, “pour vivre heureux, vivons cachés”. Aujourd’hui, on est structurés, on se développe, on a un nombre d’adhérents qui représente désormais un maillage intéressant sur le territoire, et on se doit, de devenir visibles.

Nous allons continuer dans cette dynamique, nos équipes et particulièrement nos animateurs détecte et accompagne chaque projet d’ouverture ou de changement d’enseigne. Notre croissance passera par un développement du nombre d’adhérents mais également par notre participation aux Salons institutionnels de ce secteur.

Ainsi, ESPRITCUISINE nous ouvre une porte et nous propose une visibilité que nous recherchons.

 

Dans ce contexte, qu’est-ce qui vous a convaincu d’exposer à ESPRITCUISINE ? Qu’en attendez-vous et qu’y ferez-vous découvrir ?

Tout d’abord, l’échange qui a été réalisé avec l’équipe derrière l'événement. On a senti un véritable investissement, un cercle vertueux de fonctionnement qui nous a interpellé. On a été séduits par la philosophie même du concept, de placer au cœur de l'événement le visiteur. Mais aussi cette volonté de faire grandir notre propre perception de l’expérience consommateur dans notre métier. Il y a une vraie recherche sur la façon de théâtraliser, de scénariser. On sort d’un salon traditionnel.

On a aussi apprécié l’approche et le respect mutuels qui intègre complètement un commerce basé sur l’humain. Ce sont des valeurs que nous partageons, ce qui nous conduit à participer à ESPRITCUISINE.

Nos attentes sont surtout de mettre en avant notre concept, montrer que nous couvrons l’intégralité de l’aménagement d’intérieur, bien au-delà du meuble de cuisine. Démocratiser notre univers. On le voit avec les adhérents qui nous font confiance aujourd’hui, on rend le sujet beaucoup plus ergonomique, plus intuitif, avec un cadre de réactivité, qui, par rapport à hier, est exceptionnel.

Pour nous, l’objectif principal d’ESPRITCUISINE est de faire savoir que notre valeur ajoutée à travers notre savoir-faire, c’est d’être un simplificateur au quotidien pour nos adhérents.

Nous sommes à leurs côtés, pour grandir ensemble.

À lire aussi …
Entretien avec Patrick Prigent, président de la FNAEM (Fédération du Négoce de l’Ameublement et de l'Équipement de la Maison)
Mardi 09 mars
[RE]TROUVAILLES 2021 : Une nouvelle édition d’ESPRITMEUBLE !
Mardi 09 mars
3 tendances déco pour 2021 !
Mardi 09 mars

2021 offre son lot de tendances colorées, douces et agréables, pour se concocter un intérieur harmonieux. Que nos journées soient organisées chez nous en télétravail, ou qu’il ressemble à un havre de paix où y passer ses week-ends, une chose est sûre, il est essentiel de s’y sentir bien. 



 



L'indémodable velours



Matière phare du XVe siècle, le velours a réussi son pari de traverser les siècles avec brio. Inventé au Moyen-Âge dans la région du Cachemire en Inde, il connaît ensuite un vif succès en Europe. Depuis, il est parvenu à s’intégrer dans les pièces à vivre, comme au cœur des chambres à coucher. Et en 2021, il s’impose à nouveau, grâce à son tissu haut de gamme à intégrer par touches à sa déco, ou sur des pièces phares comme les canapés et fauteuils. 



 



Le terrazzo et ses couleurs minérales



Au départ, le terrazzo est un matériau de sol composé de plusieurs fragments polis de pierres naturelles, de marbre coloré et de ciment. Il trouve son origine à l’Antiquité, et porte le nom d’un commune italienne de la province de Vérone. Il est également parvenu à traverser les âges, après un franc succès dans les années 20 puis au début des années 90. Aujourd’hui, ce matériau prisé se décline en objets de design comme en touches à parsemer chez soi. 



 



Des meubles avec des courbes pour adoucir son intérieur 



Ce n’est plus un secret, fauteuils et canapés sont les pièces maîtresses d’une pièce à vivre. En 2021, le “Squircle” - mot anglais issu de la combinaison de « square » (carré) et « circle » (rond) - et ses formes arrondies s’impose comme une évidence. Pas seulement à travers ses douces assises, car le “Squircle” peut se décliner à travers étagères, miroirs, tables ou chaises. Le mot d’ordre, vous l’aurez compris, des courbes pour harmoniser son intérieur. 

Quel bilan pour le marché du meuble en 2020 ?
Lundi 30 novembre