Jeudi 22 juillet
Entretien avec David LAUVERGNE, country manager chez Brandt France

Entretien avec David Lauvergne, country manager chez Brandt France

 

Brandt, Vedette, Sauter et De Dietrich font partie des quatre marques du groupe, seule industrie de gros électroménager qui existe encore en France. Un engagement fort que le groupe tient à conserver, tout comme sa volonté de durabilité de ses produits. En effet, les pièces détachées des produits sont disponibles pour un délai de 14 ans, 20 ans même pour ses fours pyrolyse et tables à induction. Cette année, trois marques seront présentées pour la première fois à ESPRITCUISINE : Brandt, Vedette, Sauter et de Dietrich. Rencontre avec David Lauvergne, country manager chez Brandt France.

 

Dans ce contexte d’activité soutenue, parlez-nous de votre marque et de ses actualités ? 

Nous étions présents à l’Elysée début juillet dans le cadre du fabriqué en France et des 126 produits mis en avant par l’Elysée, ce qui fut une véritable fierté pour tous. Nous étions les seuls en gros électroménager. 

En 2022, nous aurons une très belle innovation sur de Dietrich en tables à induction dont nous en sommes les inventeurs. 

Cette année, nous avons également changé 100% de nos gammes four sur nos trois marques. 

Nous avons toujours deux usines en France, qui emploient 800 personnes sur le territoire, nous sommes le plus gros employeur en France de gros électroménager . C’est un thème important pour nous de conserver et défendre la fabrication française. Tout comme l’empreinte sociétale et la réparabilité : par exemple, nous avons 20 ans de disponibilité en France de pièces détachées sur les fours pyrolyse et les tables à induction. Nous avons également 45 techniciens sur la route qui réparent nos produits. Nous développons aussi de plus en plus de tutos pour l’auto-réparabilité, nous vendons des pièces détachées aux professionnels comme à tous les bricoleurs qui souhaitent réparer par eux-mêmes. 

Notre leitmotiv : que nos produits durent le plus longtemps possible. 

Nous serons également présents au salon du Made in France qui aura lieu du 11 au 14 novembre prochain, salon que l’on soutient puisqu’on est origine France garantie, label difficile à obtenir et que nous sommes les seuls à avoir en gros électroménager. Nous sommes aussi engagé dans la French Fab qui favorise notamment l’innovation, la performance écologique et environnementale de nos modes de production comme de nos produits sur nos sites d’Orléans et de Vendôme.

 

2021 est déjà bien lancée, quels seront vos relais prioritaires de croissance en 2022 ?

Nous avons d’importantes innovations attendues sur la marque de Dietrich sur la table à induction. Nous continuerons aussi à pousser très fortement sur les produits fabriqués en France que sont les fours et les tables à induction. 

 

Dans ce contexte, qu’est-ce qui vous a convaincu d’exposer à ESPRITCUISINE ? Qu’en attendez-vous  et qu’y ferez-vous découvrir ?

La convivialité annoncée, je pense que c’est quelque chose qui nous a touché, ainsi que le fait d’atteindre un public que nous ne côtoyons pas tout le temps. Soutenir un salon français nous a également paru important, et correspond à nos engagements. 

D’ESPRITCUISINE, j'attends des contacts de prospect, des échanges, et de continuer à faire savoir que nous maintenons la fabrication en France. 

Lors du salon, nous ferons des démos culinaires avec nos produits grâce à un chef qui fera déguster des recettes, et réalisera des démonstrations comme la fonte de chocolat sur plaque à induction… 

À lire aussi …
Entretien avec Patrick Prigent, président de la FNAEM (Fédération du Négoce de l’Ameublement et de l'Équipement de la Maison)
Mardi 09 mars
[RE]TROUVAILLES 2021 : Une nouvelle édition d’ESPRITMEUBLE !
Mardi 09 mars
3 tendances déco pour 2021 !
Mardi 09 mars

2021 offre son lot de tendances colorées, douces et agréables, pour se concocter un intérieur harmonieux. Que nos journées soient organisées chez nous en télétravail, ou qu’il ressemble à un havre de paix où y passer ses week-ends, une chose est sûre, il est essentiel de s’y sentir bien. 



 



L'indémodable velours



Matière phare du XVe siècle, le velours a réussi son pari de traverser les siècles avec brio. Inventé au Moyen-Âge dans la région du Cachemire en Inde, il connaît ensuite un vif succès en Europe. Depuis, il est parvenu à s’intégrer dans les pièces à vivre, comme au cœur des chambres à coucher. Et en 2021, il s’impose à nouveau, grâce à son tissu haut de gamme à intégrer par touches à sa déco, ou sur des pièces phares comme les canapés et fauteuils. 



 



Le terrazzo et ses couleurs minérales



Au départ, le terrazzo est un matériau de sol composé de plusieurs fragments polis de pierres naturelles, de marbre coloré et de ciment. Il trouve son origine à l’Antiquité, et porte le nom d’un commune italienne de la province de Vérone. Il est également parvenu à traverser les âges, après un franc succès dans les années 20 puis au début des années 90. Aujourd’hui, ce matériau prisé se décline en objets de design comme en touches à parsemer chez soi. 



 



Des meubles avec des courbes pour adoucir son intérieur 



Ce n’est plus un secret, fauteuils et canapés sont les pièces maîtresses d’une pièce à vivre. En 2021, le “Squircle” - mot anglais issu de la combinaison de « square » (carré) et « circle » (rond) - et ses formes arrondies s’impose comme une évidence. Pas seulement à travers ses douces assises, car le “Squircle” peut se décliner à travers étagères, miroirs, tables ou chaises. Le mot d’ordre, vous l’aurez compris, des courbes pour harmoniser son intérieur. 

Quel bilan pour le marché du meuble en 2020 ?
Lundi 30 novembre