Mardi 27 juillet
Entretien avec Eric DELPIERRE, directeur commercial chez Home Spirit

Home Spirit est un fabricant français de canapés, chaises et fauteuils dont l’usine de fabrication, Mousse du Nord, existe depuis plus de 50 ans. Toujours située dans le nord de la France, Mousse du Nord est engagée pour le recyclage de ses matières premières, la réutilisation de ses déchets (comme la mousse réutilisée pour en faire des flocons puis des coussins, récupérer les déchets de bois pour le chauffage…) et très attentive à la provenance de ses matières premières. Plus encore, l’usine fabrique l’ensemble de ses produits : “nous sommes menuisiers, couturiers, nous fabriquons nos coussins, nos matelas de convertibles… Pour maîtriser le produit de A à Z” explique Eric Delpierre. Entretien avec le directeur commercial de Home Spirit, nouvel exposant de l’édition 2021 d’ESPRITMEUBLE. 

 

Dans ce contexte d’activité soutenue, parlez-nous de votre marque et de ses actualités 

Après un développement très rapide les premières années, nous avons vécu une période difficile il y a 7-8 ans. Puis nous nous sommes restructurés, et depuis 3 ans, nous sentons un intérêt des grands distributeurs français sur le sourcing de leurs produits, la façon dont comment et où ils sont fabriqués. Nous avons vu revenir un certain nombre de grands comptes et depuis trois ans nous sommes sur une phase de développement important que le covid est venu accélérer. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous allons participer à ESPRITMEUBLE pour la première fois. 

Nous avons profité du covid pour revoir notre politique de communication, avec un catalogue sorti il y a plusieurs mois. Notre site internet est en train d’être terminé, et nous avons désormais recours à des démonstrations plus visuelles des produits, avec l’utilisation notamment de la 3D. 

Nous réinvestissons énormément depuis 6 mois dans notre parc machines, ce qui nous permet d’avoir un fort développement avec une augmentation de notre capacité industrielle de 35 à 40%, pour automatiser les processus. 

 

2021 est déjà bien lancée, quels seront vos relais prioritaires de croissance en 2022 ?

Pour l’instant, par rapport à N-2, nous sommes à environ +35% de développement. 

L’export représentait entre 5 et 7% de notre chiffre d’affaires pendant des années, de façon plus opportuniste qu’organisée. Depuis 3 ans, nous avons mis sur pied un vrai plan de réflexion sur la façon de vendre à l’export, et depuis deux ans nous avons un vrai fil rouge de développement. Nous sommes passés de 7% à 15% de chiffre d’affaires en deux ans. Nous avons maintenant des agents dans la plupart des pays européens, et nous sentons que ça tire fort de ce côté là. 

 

Dans ce contexte, qu’est-ce qui vous a convaincu d’exposer à ESPRITMEUBLE ?

Tous les ans, j’y vais en tant que visiteur, et on se posait toujours la question d’y participer ou non. Nous avons une offre très déco, le canapé est le plus gros objet de décoration du salon du particulier. Nous participons à ESPRITMEUBLE cette année parce qu’on voit qu’il y a cette nouvelle clientèle de magasins organisés via des centrales qui sont beaucoup plus ouverts sur l’univers de la décoration, des matières, des tissus. Nous rentrons donc dans notre savoir-faire, et il est devenu important d’être présent sur un salon comme ESPRITMEUBLE. 

À lire aussi …
Entretien avec Pierrick CAHOUR, président de Cuisinov
Mercredi 10 novembre
Entretien avec Fabrizio MARCUZ, AERRE ITALIA
Mardi 09 novembre
Entretien avec Marion SEVENO et Laurent PETARD, dirigeants du GRAM
Mercredi 03 novembre
Entretien avec Christophe GAZEL, Directeur de l’IPEA
Jeudi 28 octobre