Mercredi 08 septembre
Entretien avec Didier BAUMGARTEN, gérant de la SAGAM

Président de la CNEF (Confédération Nationale de l'Équipement du Foyer), gérant de la SAGAM, enseigne Géant du Meuble, Logial, Côté Meubles et bien sûr de son négoce Ameublement Saint-Louis Metz, Didier Baumgarten est un habitué d’ESPRITMEUBLE depuis ses débuts. Il fut en effet pendant 15 ans le président de la FNAEM, Fédération nationale du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison. Il revient sur l’importance de la solidarité des métiers de la maison, à quelques mois de l’ouverture d’ESPRITMEUBLE, qui se tiendra du 20 au 23 novembre Porte de Versailles. 

 

Dans ce contexte d’activité soutenue, parlez-nous de votre marque et de ses actualités ? 

Le Géant du Meuble a absorbé une autre centrale qui s’appelait Logial, devenu aujourd’hui un véritable regroupement avec des synergies qui portent leurs fruits. Il y a un très gros investissement de certains adhérents dans la centrale, qui est très participative, avec des groupes de travail très dynamiques. Aujourd’hui, nous avons un plan à 5 ans mis en place l’année dernière, très ambitieux notamment sur le digital, où nous investissons beaucoup d’argent. Les magasins Géants du Meuble ont accepté une cotisation financière très importante sachant qu’aujourd’hui 7 clients sur 10 vont sur notre site avant de rentrer dans notre magasin. C’est désormais le passage indispensable, et si vous n’avez pas non seulement un site internet dynamique, mais aussi une activité sur les réseaux sociaux qui vous donne de la visibilité, vous disparaissez du panorama. La démarche a complètement changé dans l’esprit du consommateur, qui va d’abord regarder la vitrine sur internet avant de venir chez nous, même s’il nous connaît. 

Nous allons également refaire une nouvelle fois notre site, qui sera très dynamique. Aujourd’hui, 30% de la cotisation d’un adhérent est consacrée au digital. 

Nous travaillons également beaucoup sur l’agencement des magasins, afin de les rajeunir, et les améliorer. 

 

2021 est déjà bien lancée, quels seront vos relais prioritaires de croissance en 2022 ?

Le digital ! On surfe quand même sur une vague de consommation qui vient de la crise du Covid. L’amélioration de la maison a été l’un des desideratas très forts des clients. Nous sommes sur des progressions importantes en termes de chiffre d'affaires, et il va falloir consolider tout cela, tout en continuant de donner envie aux clients d’investir pour leur maison. 

 

Dans ce contexte, qu’est-ce qui vous a convaincu d’exposer à ESPRITMEUBLE ?

ESPRITMEUBLE, j’y suis depuis le début : en tant que client, exposant puisque notre centrale Géant du Meuble y a toujours exposé pour recevoir nos adhérents, mais aussi pour la fédération nationale de l’ameublement qui a toujours été présente sur le salon. Pour moi, c’est un évènement incontournable dans un contexte compliqué pour les Salons. Certains se désolidarisent et organisent des petits évènements de leur côté, ce qui me désole un peu, tandis qu’on a besoin de solidarité dans ce métier, de se serrer les coudes parce que ce n’est pas un énorme métier par rapport à d’autres, il faut donc être très unis, entre les fabricants, les exposants, les organisateurs de Salon. 

Mon souhait est qu’ESPRITMEUBLE puisse encore grandir, qu’il y ait plus de participation de fabricants étrangers, et qu’on puisse éventuellement recoller certaines branches comme la décoration, le luminaire… Que la literie soit toujours un élément très important. Cette année est importante avec un nouveau hall d’exposition, c’est le retour du salon mythique de l’époque que beaucoup de négociants ont connu.

À lire aussi …
Entretien avec Pierrick CAHOUR, président de Cuisinov
Mercredi 10 novembre
Entretien avec Fabrizio MARCUZ, AERRE ITALIA
Mardi 09 novembre
Entretien avec Marion SEVENO et Laurent PETARD, dirigeants du GRAM
Mercredi 03 novembre
Entretien avec Christophe GAZEL, Directeur de l’IPEA
Jeudi 28 octobre