Mardi 09 mars
Entretien avec Patrick Prigent, président de la FNAEM (Fédération du Négoce de l’Ameublement et de l'Équipement de la Maison)

Après une année 2020 marquée par deux confinements, le bilan est bien meilleur qu’on pouvait le craindre pour le milieu de l’ameublement. Les français ont eu le temps de mesurer leur inconfort, et de prendre conscience de l’importance donnée à leur intérieur. “L’accélération de la digitalisation, une fréquentation accrue des points de vente entre les confinements ont permis d’amortir largement les effets de la crise” explique Patrick Prigent. Entretien avec un spécialiste du secteur. 

 

Quelle est la situation de vos adhérents aujourd'hui ? Connaissent-ils une hausse ou une baisse d'activité ? Quel est actuellement l'état des magasins de meubles ? 

Les magasins d’ameublement ont dû faire face à trois mois de fermeture complète qui ont forcément obéré leur chiffre d’affaires, mais certains ont pu limiter cette baisse par une politique digitale forte, avec la vente en ligne, le click & collect… L’appétence de nos compatriotes pour leur intérieur et leur confort, renforcée par de longues périodes de confinement à domicile, a permis de rattraper, à la réouverture des magasins, une partie du chiffre perdu. La reprise du marché est perturbée par des délais de livraison rallongés et de fortes augmentations du prix de matières premières que nous devons répercuter sur nos prix de vente.

 

Comment se portent les magasins moyens et hauts de gamme ? De quelle façon se sont-ils adaptés et comment s'en sortir aujourd'hui ? 

Pour les magasins moyens et haut de gamme plus encore que pour les autres, voir un produit, le toucher, l’essayer dans le cas d’un salon, d’une literie, est primordial, irremplaçable. La digitalisation, qui a connu une forte accélération, permet pour ceux-là de préparer la vente en magasin, par une présentation, une valorisation, une configuration en ligne des produits. De préparer également la visite du consommateur de façon optimale, par la possibilité de fixer en ligne des rendez-vous en magasin. 2020 aura été synonyme d’une forte accélération de la digitalisation des points de vente, et d’une montée en puissance du modèle phygital alliant magasins et web.

 

Selon vous, quels sont les enjeux de cette nouvelle édition d’ESPRITMEUBLE pour les distributeurs? 

Voilà deux années que nous nous passons de la présentation de nouvelles collections, ou dans des conditions restreintes. La nouveauté est toujours un enjeu important pour dynamiser le marché, les équipes de vente. Mais ESPRITMEUBLE c’est aussi, avant tout, un endroit où nous nous rencontrons, nous échangeons. Cette année je dirais même : où nous nous retrouverons.

À lire aussi …
Entretien avec Pierrick CAHOUR, président de Cuisinov
Mercredi 10 novembre
Entretien avec Fabrizio MARCUZ, AERRE ITALIA
Mardi 09 novembre
Entretien avec Marion SEVENO et Laurent PETARD, dirigeants du GRAM
Mercredi 03 novembre
Entretien avec Christophe GAZEL, Directeur de l’IPEA
Jeudi 28 octobre